menopause

Les conseils du gynécologue

La ménopause

Dr Nguyen

La ménopause correspond à l’arrêt du fonctionnement des ovaires, il n’y a plus de sécrétions d’hormones féminines en particulier les oestrogènes, et il n’y a plus d’ovulation. Cela signifie donc l’arrêt des règles et l’impossibilité de grossesse.

L’arrêt des oestrogènes entraînent de façon variable des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, une instabilité émotionnelle, une sécheresse de la peau et des cheveux, une décalcification osseuse à long terme avec augmentation du risque de fracture.

Au niveau de la sphère intime, la vulve et le vagin perdent leur élasticité et se lubrifient moins. La peau et la muqueuse s’affinent et deviennent plus fragiles. La sensation peut devenir inconfortable avec une sécheresse vulvo-vaginale, des irritations, des démangeaisons, une gêne pour les rapports sexuels qui peuvent devenir très douloureux et provoquer des saignements. Des brûlures urinaires sont aussi fréquentes, à répétition, sans infection à l’examen des urines.

Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin ou son gynécologue, qui peut conseiller un traitement local ou général. Le traitement local avec une crème spécifique, à appliquer à l’intérieur du vagin et à l’extérieur sur la vulve, apaise ces troubles en quelques semaines. Il est poursuivi ensuite deux ou trois fois par semaine et est efficace tant qu’il est utilisé. Ses effets cessent rapidement à l’arrêt des applications. Le traitement général ou traitement hormonal de la ménopause THM est proposé, après examen de chaque cas, quand s’associent bouffées de chaleur, troubles du sommeil ou de l’humeur.

À la ménopause, la zone intime a besoin davantage de douceur ! Les règles d’hygiène de base restent les mêmes, pas de toilettes répétées, une ou deux fois par jour, avec un produit qui ne doit pas agresser une vulve déjà fragilisée. Les composants doivent être hydratants, apaisants, convenant à une muqueuse sèche, sans antiseptique.